Viliam Klimáček

LE JOUR OU GAGARINE EST MORT

Deux utopies avec interréalité pour trois hommes et une femme.

Lieu et temps de la première utopie : L’année 1968, l’agglomération bratislavo-viennoise. Après une explosion nucléaire, les gens passent leurs vies dans des gratte-ciels clos. La Slovaquie de l’époque vue par les yeux d’une fillette de dix ans β (Betty) née sous l’Atomium pendant l’EXPO 1958 à Bruxelles. Betty et ses amies attendent un invité de marque : Youri Gagarine qui vient dans leur immeuble de cent étages donner une conférence sur l’espace. L’interréalité se déroule la nuit, le 27 mars 1988, au poste de surveillance des missiles nucléaires russes SS-20 visant des villes occidentales. A l’occasion des 20 ans de la mort de Gagarine.

Lieu et temps de la deuxième utopie : En 2018, la Slovaquie a son premier cosmonaute à la station spatiale européenne le Module Štefánik. Mais pour sauver les cosmonautes d’autres modules le Slovaque doit être sacrifié. Après sa mort, Vadimir rencontre dans le ciel Gagarine. L’histoire nous enseigne que les chemins vers l’utopie passent par l’anti-utopie. Et notre réalité commence à ressembler à une anti-utopie.

004

Viliam Klimáček est l’un des fondateurs du théâtre GUnaGU à Bratislava, un théâtre devenu légendaire et très aimé par le public. Il en est actuellement le chef artistique et directeur. Il écrit non seulement pour le théâtre, mais aussi pour la radio, la télévision et le cinéma. C’est le dramaturge slovaque le plus joué. Il a écrit deux dizaines de livres – romans, recueils de poésie, contes de fées conceptuels et recueils de textes dramatiques  –  et plus d’une cinquantaine de pièces de théâtre.